AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le récit du Miroir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le passeur
Admin
avatar

Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Points:: 0
Sous genre:: Je vous laisse gérer ça !
Disponibilité RP:: Oui/Non (enlever le mot inutile)

MessageSujet: Le récit du Miroir   Mar 19 Avr - 14:53

Contexte



An 2170: Notre monde se meurt, les ressources s'épuisent, mais nous tenons peut-être la solution : le miroir.
Le miroir est un portail vers l'autre monde. Ce monde intriguant, effrayant, mais si beau. Peut-il réellement nous sauver ? Pouvons nous y vivre ? Et que penser, quand la première voyageuse officielle du miroir, Alice Liddell, en est revenue aliénée, en 2041 ?

Il fallait faire d'autres tests. Envoyer d'autres voyageurs. Des personnes dont l'esprit seraient capable de s'adapter, une fois de l'autre côté.  Des voyageurs, de toutes générations, enfant, adultes, sains d'esprits ou déjà perturbés, furent enrôlés de force ou de leur plein gré par l'Armée Blanche et gardés dans un lieu secret et sécurisé, car une fois le secret partagé, on ne pouvait plus se permettre de le laisser se répandre... Non, le monde n'était pas prêt pour le Miroir... il devait rester dans l'ombre encore un peu...

Le temps était indéterminable car une porte n'était rien, l'autre côté restait indomptable, imprévisible, défiant les lois établies de la physique, de la génétique... de l'univers. Pile, un plongeon dans un livre de contes. Face, une noyade dans l'horreur. Noyade sans mauvais jeu de mots. On ne vous a pas dit ? Traversez le miroir et vous ressortirez dans le Lac. Ce lac, perdu au milieu du capricieux labyrinthe. Semer des miettes de pain sur votre route ne servirait à rien, les murs bougent, les chemins changent. Une carte serait tout aussi inutile, et vos rapports encore plus. Si lors de votre premier voyage le labyrinthe était aussi bien entretenu qu'un jardin à la française, à votre retour, il se peut qu'il soit infesté de ronces, de pièges, où rodent de féroces créatures. Le labyrinthe a ses humeurs, il est complètement imprévisible.

Votre plus grande erreur serait, à mon avis, de vous penser seul. Car vous le ne serez jamais, croyez-moi. Vous n'imaginez même pas la diversité ni le nombre d'espèces vivant dans ce monde intrigant. Amicales ou hostiles, tout dépend des clans, des personnes... vous aurez vite fait de faire un faux pas dans cet univers nouveau. Ah, le choc des cultures ! Renseignez vous au maximum. Vous ne souhaitez pas déclencher un combat alors que vous demandiez un verre d'eau, n'est-ce pas ? D'ailleurs... un verre d'eau.. amusant. Rien ne vous dit que le verre existe, là-bas. Leurs ressources sont si différentes ! Ils sont si différents ! Ils pourraient vous apporter tellement... Apprenez à voir au-delà de l'apparence, et vous pourriez avoir de très bonnes surprises. Je ne vous dis pas non plus n'être naïfs et de faire confiance au premier venu. Ne vous étonnez pas non plus si vous vous retrouvez à faire la discussion à un interlocuteur pointant son arme sur votre cœur. Eux aussi peuvent avoir peur. Aux yeux de certains, vous représentez une menace potentielle. Ils ne sont pas comme vous, vous n'êtes pas comme eux. Si vous apportez une arme, personne ne vous blâmera : tout peut arriver. Mais surtout : n'oubliez jamais pourquoi vous êtes là-bas. N'oubliez jamais votre mission, votre objectif.

Il se pourrait que vous croisiez le chemin du Passeur. Et qui ne connait pas le Passeur ? Il est considéré comme l'égal d'un Dieu, mais il n'est que l'Adam de cette terre. Il observe de loin, s'amuse du temps qui s'écoule et de l'interaction des gens. Les voyageurs sont une excellente distraction : Ils découvrent, ont peur de ce qu'ils voient ou sont émerveillées, sont surprenant, parfois... et si différents. Mais le Passeur sait, car Liddell lui a conté la raison de sa venue... qu'il n'a pas d'ailleurs, pas du tout appréciée Se sentant trahi, il entra dans un rage noire et incontrôlable, créant alors l'échiquier, où la pauvre Alice subit mille et une tourmentes, jusqu'à en perdre la raison. Punition quelques peu injuste: elle n'était qu'un petit pion de cette dangereuse organisation. Puis, en dernier lieu, il renvoya son ancienne amie là d'où elle venait, dans son monde. L'armée blanche crut qu'elle avait été traumatisée par ce qu'elle avait vu dans le miroir, surestimant la dangerosité de ce monde, tout comme les habitants surestimaient depuis toujours les pouvoirs du Passeur. Ils le pensaient comme une divinité surpuissante, capable de n'importe quoi, mais seules cinq personnes connaissent l'étendue de son pouvoir. Cinq favoris ayant un rôle bien précis :

Aimée, pantin de porcelaine gardienne des poupées; Ahmès Naccu, hybride femme serpent protégeant la vallée des larmes et ses secrets; Aaron Duxop, chimère adorable qui survole le labyrinthe pour déterminer le placement de ses occupants; La Bête, gardien du Bois des Soupirs et Irul Ciyam et son siamois Oli, taupes parmi les voyageurs et bouffons du Passeur.

Mais il vous reste tant de choses à apprendre sur l'histoire de l'Autre Monde !

Je vous invite chaleureusement à aller lire les fiches des Favoris, si vous voulez en savoir plus, car ce post traite l'Histoire dans sa globalité et ne s'attarde pas sur des événements précis qui ont marqué le passé des Favoris.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://joueraveclafolierpg.forumactif.org
 
Le récit du Miroir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le regard est'il le miroir de l'âme ????
» Alice aux pays des merveilles / La traversée du Miroir
» Les relations sont un miroir où l'on se découvre soi-même
» Le miroir de Cassandre
» Le miroir du Rised

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Through the Glass :: Vos premiers pas. :: Contexte-
Sauter vers: